Le végétal est à la mode

Selon la cosmologie chinoise, l’automne s’approche début août pendant la lune descendante, accompagné par une météo moins estivale. On peut constater en effet des ondées variables selon les régions et du vent à souhait.

Shiatsu à Nantes

Ne racontez pas des salades !

L’été météorologique n’est cependant pas terminé, nous pouvons encore profiter du gaspacho, des anisettes (pas de publicité ici désolé 🙂 ) et du barbecue ! Cela dit, il n’est pas question de griller la viande au barbecue tous les jours, car c’est dommage de gâcher ce moment festif par la répétition, et nous n’en avons même pas besoin.

En effet, malgré notre besoin constant et réel de protéines, la viande semble être moins à la mode en France depuis les dix dernières années. La consommation a chuté pour des raisons diverses, notamment les scandales de l’agroalimentaire et les recommandations diététiques des agences de santé.
Finalement, c’est la revanche du végétal, visible sur les tables des grands chefs, chez les géants de l’agroalimentaire et par conséquent dans la grande distribution. Désormais, je peux trouver des buddha bowl et des poke bowl dans les cafeterias self-service, ce qui fait concurrence aux vielles chères salades composées.

A la base de la pyramide alimentaire, les féculents, les fruits et les légumes doivent constituer un apport constant selon la saison, qui nourrit notre équilibre énergétique. Qi en chinois, Ki en japonais… notre énergie est alimentée par la respiration, l’héritage génétique et la nourriture, qui en constitue la composante de la Terre.
C’est donc important de voir un retour à la terre (au sens large) dans cette inversion de tendance dans la consommation de viande.

Pour approfondir le sujet, lire un extrait ici (il faut être abonné) :
Végétal, le nouvel idéal

A propos d’empathie

Le rapport entre praticien et patient repose sur le respect et l’empathie, dans n’importe quelle discipline médicale ou non-médicale.
A méditer…

L’empathie c’est, à la vitesse de l’éclair, sentir ce que l’autre sent et savoir qu’on ne se trompe pas, comme si le coeur bondissait de la poitrine pour se loger dans la poitrine de l’autre.

C’est l’art double de la plus grand proximité et de la distance sacrée. Sans le coeur, il n’y a pas d’empathie, car avoir du coeur, c’est sortir de soi, mais il faut ressentir l’autre jusqu’à presque le devenir.

Il faut en même temps maintenir une distance sous peine de sombrer dans la fusion.

Christian Bobin

 

Le Shiatsu, c’est quoi ?

Shiatsu à Nantes
Souvent on me demande si le Shiatsu ne ressemble pas au Qi Gong ou Tai Chi Chuan… pas du tout, ce n’est pas un art martial.

Il s’agit d’une discipline japonaise vieille de plusieurs millénaires et qui s’inspire de la médecine traditionnelle chinoise. C’est une technique de massage bien-être reconnue au Japon dont l’objectif est de permettre l’harmonie physique et psychologique. Ce n’est pas une pratique médicale, elle est seulement complémentaire et elle se situe dans le domaine préventif de la santé.

Adapté à tout public, le Shiatsu consiste en pressions, frictions et étirements. La séance est donc individuelle ; le traitement se reçoit à corps habillé en fibre légère et naturelle, allongé sur un futon ou sur chaise. On peut prévoir le rajout de coussins pour le confort, dans le cas de mal de dos, femmes enceintes, personnes âgées etc.

L’action du shiatsu et des techniques d’énergétique orientale, vise les troubles suivants, parmi d’autres :

  • Troubles du sommeil
  • Soulagement de la douleur
  • Surpoids et problèmes d’alimentation
  • Chocs émotionnels, blocages, peurs
  • Migraines
  • Accompagnement à la grossesse

Il y a quelque temps, je lisais sur une vitrine d’esthéticienne de la région nantaise, « Séances de Shiastu » (à la place de Shiatsu), une erreur banale qui donne un jeu de mot aguicheur (« chasse-tout »).
Et malgré tout, le shiatsu n’est pas un « chasse-tout » mais ça aide à rester en bonne santé !

Bonne année chinoise du chien.

 

Automne, mode d’emploi

Citation

Voici quelques vers pour la saison.

If you can keep your head when all about you   
    Are losing theirs and blaming it on you,   
If you can trust yourself when all men doubt you,
    But make allowance for their doubting too;   
If you can wait and not be tired by waiting,
    Or being lied about, don’t deal in lies,
Or being hated, don’t give way to hating,
    And yet don’t look too good, nor talk too wise (…)

Si tu restes ton maître alors qu’autour de toi
Nul n’est resté le sien, et que chacun t’accuse ;
Si tu peux te fier à toi quand tous en doutent,
En faisant cependant sa part juste à leur doute ;
Si tu sais patienter sans lasser ta patience,
Si, sachant qu’on te ment, tu sais ne pas mentir ;
Ou, sachant qu’on te hait, tu sais ne pas haïr,
Sans avoir l’air trop bon ou paraître trop sage (…)

Extrait de « If »
Rudyard Kipling (1910)