La courge Shiatsu !

Nous voyons pendant ces moments difficiles qu’il est question de bien respirer.
Cela implique aussi de bien manger, tout en faisant idéalement le choix de l’alimentation biologique. Il s’avère que grâce à la ferme des Grands Chênes (Les Lucs sur Boulogne, 85), j’ai découvert une délicieuse courge bio nommée « Shiatsu », quel hasard !

Selon la diététique chinoise, la courge est en général associée à la Terre, elle est de nature yin fraîche à la saveur douce.
Elle élimine l’excès de chaleur et d’humidité, et elle tonifie bien sûr le Poumon qui est sous attaque plus que jamais.

Indications principales : douleurs d’estomac, vers intestinaux, constipation, nervosité, bronchite.

L’interview avec un producteur, Hugo Plantive.

courge-shiatsu

Pourquoi ce nom?
Le nom « courge shiatsu » est un choix commercial du fournisseur des graines, qui rappelle à la fois l’origine japonaise de cette courge de type iron cup, ainsi que la douceur que cette variété développe en bouche.

Quel est le cycle de vie de la courge shiatsu?
Nous semons la courge au mois de mai, lors d’une période de jours chauds, pour assurer la bonne levée des graines. Les courges sont assez peu exigeantes, ici nous ne les arrosons pas, les plants vont chercher l’eau en profondeur dans le sol. Nous entretenons la culture en binant l’herbe régulièrement au début, afin de limiter la concurrence entre les plantes. La shiatsu est la dernière courge que nous récoltons (souvent en octobre), son cycles est long, tout comme sa conservation (jusqu’en mai).

Comment la déguster?
La courge shiatsu est bien parfumée avec un léger goût de châtaigne. La peau est trop dure pour être consommée, il faut l’éplucher crue, avec un bon économe, ou la faire cuire au four en quartier avec la peau et gratter l’intérieur une fois cette dernière cuite. Je vous joins aussi une recette ici !

Quels autres légumes peut-on trouver dans vos champs?
Nous produisons une quarantaine d’espèces de légumes qui varie au fur et à mesure des saisons. En ce moment, c’est la période la plus creuse mais nous avons quand même les salades, épinards, courges, pomme de terre, carotte, navet, betteraves, poireaux, choux, radis, persils, oignons.

Plus d’infos sur le site web de la ferme des Grands Chênes !

http://www.fermedesgrandschenes.fr/

 

Le végétal est à la mode

Selon la cosmologie chinoise, l’automne s’approche début août pendant la lune descendante, accompagné par une météo moins estivale. On peut constater en effet des ondées variables selon les régions et du vent à souhait.

Shiatsu à Nantes

Ne racontez pas des salades !

L’été météorologique n’est cependant pas terminé, nous pouvons encore profiter du gaspacho, des anisettes (pas de publicité ici désolé 🙂 ) et du barbecue ! Cela dit, il n’est pas question de griller la viande au barbecue tous les jours, car c’est dommage de gâcher ce moment festif par la répétition, et nous n’en avons même pas besoin.

En effet, malgré notre besoin constant et réel de protéines, la viande semble être moins à la mode en France depuis les dix dernières années. La consommation a chuté pour des raisons diverses, notamment les scandales de l’agroalimentaire et les recommandations diététiques des agences de santé.
Finalement, c’est la revanche du végétal, visible sur les tables des grands chefs, chez les géants de l’agroalimentaire et par conséquent dans la grande distribution. Désormais, je peux trouver des buddha bowl et des poke bowl dans les cafeterias self-service, ce qui fait concurrence aux vielles chères salades composées.

A la base de la pyramide alimentaire, les féculents, les fruits et les légumes doivent constituer un apport constant selon la saison, qui nourrit notre équilibre énergétique. Qi en chinois, Ki en japonais… notre énergie est alimentée par la respiration, l’héritage génétique et la nourriture, qui en constitue la composante de la Terre.
C’est donc important de voir un retour à la terre (au sens large) dans cette inversion de tendance dans la consommation de viande.

Pour approfondir le sujet, lire un extrait ici (il faut être abonné) :
Végétal, le nouvel idéal

Le joli mai 2018.

C’est l’occasion de parler de cette période de transition qui annonce l’arrivée de mai, mois si riche en vacances.
Mai et Shiatsu

Il s’agit bien de la transition énergétique vers l’été chinois, qui dure 18 jours. Traditionnellement, l’été chinois débute autour du 5 mai et d’ici-là, le mouvement Terre intervient pour accompagner le changement de saison.

Cette période Terre se manifeste en ce moment par des brusques changements climatiques, qui interviennent aussi sur notre météo intérieure et donc sur notre état énergétique. Ce passage de saison est ainsi propice à un cap de fatigue ou à un trop plein émotionnel.

Pour le Shiatsu, le climat agit sur notre organisme via des méridiens climatiques, aussi nommés « grands méridiens » en acuponcture. Ce passage spécifique avril-mai-juin 2018 sollicite en particulier le couple de méridiens VB (Vésicule Biliaire) et TR (Triple Réchauffeur), qui sont situés le long du corps sur le côté, de la main au pied. Ces deux méridiens ont des fonctions de protection immunitaire et de bouclier, notamment pour absorber les chocs émotionnels et les changements météo.

Pour accompagner cette sollicitation inhabituelle, on préconise de la tempérance: limiter les apports en gluten et en viande rouge, limiter les crudités. Et surtout se reposer, même si la durée croissante du jour invite à veiller.

Pendant cette période le cabinet de Shiatsu observera quelques modifications de planning:
– Ouvert le 28 et 30 avril pendant le pont du 1er Mai
– Fermeture semaine 19, du 8 au 12 Mai
– Fermeture le weekend de la Pentecôte 19-20 Mai